Benjamin 23 ans, perd l’usage d’un œil suite à un tire de LBD alors qu’il ne participait pas au défilé

Les témoignages de violences à l’encontre des Gilets jaunes de la part des forces de l’ordre se multiplient. Cette férocité débridée, sans réprimande de la hiérarchie policière et du gouvernement, pourtant prompt à se prononcer dans les affaires qui touchent les allogènes, est un encouragement pour la fraction de policiers qui rêvent de se défouler sur la population civile.

Nous vous partageons ici les renseignements communiqués par ses proches afin qu’ils obtiennent des témoignages.

« Il s’appelle Benjamin, 23 ans, de passage à la manif, n’a pas participé ni au défilé, ni à aucun face à face avec les forces de l’ordre. Se trouvait juste là au mauvais moment. Il a passé 6 heures au bloc, les chirurgiens lui ont indiqué qu’il restait des possibilités que son œil ne soit pas totalement mort, mais qu’il fallait entre 4 et 6 mois avant de faire un diagnostic définitif sur sa vision. Il était fraichement arrivé sur Bordeaux pour suivre sa compagne qui poursuit des études de droit, lui est, plutôt était (…) un ouvrier qualifié en soudure avec plusieurs années d’expériences malgré son jeune âge. Il a commencé à travailler en alternance à 15 ans (alors pour le côté « faites des efforts »…) et maintenant sa vie professionnelle est terminée, sa vie ne sera plus jamais la même, son handicap le poursuivra toute sa vie. »

Il est confirmé à cette heure que Benjamin à définitivement perdu l’usage de son œil droit.

Cagnotte pour les frais de justice : www.lepotcommun.fr/pot/87qri5bq

Source :

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de