Christian Venriès, maire de St Cirgues, s’adresse au président : “il faut arrêter de jeter en pâture les plus faibles !”

Christian Venriès fait partie des quelques 600 élus invités par le président de la république à Souillac dans le Lot pour le deuxième grand débat. Le maire de Saint Cirgues n’a pas mâché ses mots. Morceaux choisis …

“Arrêtez de jeter en patûre les plus faibles !” C’est l’une des demandes de Christian Venriès au président de la république. Le maire de Saint Cirgues dans le Lot a été parmi les premiers élus à s’exprimer ce vendredi après midi lors du deuxième grand débat organisé à Souillac avec Emmanuel Macron.

L’élu lotois n’a pas mâché ses mots devant le président de la république. Il a rappelé quelques unes des petites phrases assassines qui ont pu choquer des citoyens. “Vous traitez ceux qui ne sont pas d’accord avec vous de cyniques et de fainéants, et bien on doit être nombreux”.

Saint Cirgues est un village lotois de 350 habitants situé dans le Haut Ségala. Le maire a rappelé à Emmanuel Macron, les problèmes des territoires ruraux : fermetures des écoles, des postes, des maternités, difficulté d’accès à internet… autant de points noirs auxquels les citoyens doivent faire face et qui rendent les territoires moins attrayants.

Le maire de la petite commune s’en est pris aussi à la loi Notre.

“Avant de pondre des lois dans vos bureaux parisiens commencez par venir discuter des projets avec ceux qui gère le quotidien sur le terrain”, a-t-il dit. “Cela vous évitera vous les élites de nous imposer des lois, de nous affirmer qu’elles sont bonnes pour nous sans avoir mesuré les effets dévastateurs sur nos territoires ruraux. Redonnez du pouvoir aux maires !”

En sortant ses lunettes pour lire sa déclaration à Emmanuel Macron, le maire de St Cirgues avait donné le ton de ce qu’il allait dire. Il précisait d’emblée qu’il n’avait pas le bras assez long pour lire sans lunettes : “Mais vous, vous avez de la chance monsieur le président, vous n’avez pas besoin de lunettes et vous avez le bras long ! ”

Concernant le débat avec les citoyens, le maire explique qu’il n’organisera rien dans sa commune car il estime que les responsables de la situation doivent venir dans les territoires pour répondre aux citoyens.

Source : Le maire de St Cirgues (46) au président de la république : “il faut arrêter de jeter en pâture les plus faibles !” – France 3 Occitanie