La confiance dans les médias traditionnels atteint son plus bas historique en France

Victime de leur couverture – très critiquée – du mouvement des Gilets jaunes, les médias font face à profonde crise de confiance des Français, qui doutent de leur indépendance, selon un sondage. La télévision notamment, est en chute libre.

En plein mouvement des Gilets jaunes – qui ne cachent pas leur défiance à l’égard des médias traditionnels – la nouvelle édition du baromètre annuel du journal La Croix sur la confiance que les Français accordent aux médias vient d’être publiée. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les résultats de cette enquête menée par l’institut Kantar ne sont pas flatteurs pour la profession, puisque cet indice atteint son plus bas niveau depuis le premier sondage réalisé sur le sujet, en 1987.

Principale victime de cette chute spectaculaire la télévision, qui recueille un niveau de confiance de seulement 38%, soit une dégringolade de 10 points en un an. Les autres plateformes ne sont pas épargnées : la presse écrite s’effondre à 44% (-8 points), et la radio, média auquel les Français font traditionnellement le plus confiance, perd également 6 points pour émarger tout juste à la moyenne (50%). Internet s’en sort un peu mieux en maintenant le niveau atteint l’année passée, qui reste toutefois très bas (25%). Cette crise de confiance s’explique pour près des trois quarts des personnes interrogées par le manque d’indépendance des journalistes vis-à-vis du pouvoir politique et des pressions de l’argent.

S’ils s’en méfient de plus en plus, les Français s’intéressent aussi de plus en plus à l’information. Après un pic enregistré à la suite des attentats de 2015, l’intérêt porté à l’actualité avait chuté dramatiquement. Il remonte début 2019, en plein mouvement des Gilets jaunes. Les deux-tiers (67%) des personnes interrogées déclarent ainsi «suivre les nouvelles avec grand intérêt», contre 62% en 2018.

Et, paradoxalement, pour s’informer sur cette crise sociale les sondés citent dans l’ordre les journaux télévisés des chaînes généralistes (64 %), suivi de la radio (38 %) et des chaînes d’infos (à 37 %), de Facebook (26 %) qui devance les grands titres de la presse quotidienne (17 %), des sites et applications de la presse écrite (15 %), et enfin des médias uniquement en ligne comme Mediapart (6 %).

Le traitement médiatique du mouvement des Gilets jaunes est sans surprise très critiqué par les Français, dont plus de la moitié le juge mauvais (51 %), alors que seulement un petit tiers s’en disent satisfait (32%). De loin, les plus mécontents sont ceux qui s’informent sur Internet (61 %) et les sympathisants de La France insoumise (67 %) et du Rassemblement national (66 %).

Sondage réalisé par l’institut Kantar pour le quotidien la Croix sur un échantillon de 1 024 individus, représentatifs de la population.

Source : La confiance dans les médias traditionnels atteint son plus bas historique en France — RT en français

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de