Marie-Noëlle Lienemann, sénatrice, dénonce les faux-semblants d’Emmanuel Macron

Suite aux annonces du Président de la République le lundi 10 décembre 2018 à 20h00, l’organisation du débat budgétaire au Sénat a été modifié à la demande du gouvernement pour en tenir compte. Marie-Noëlle Lienemann, sénatrice socialiste de Paris, rattachée au groupe CRCE, est donc intervenue en séance vers 15h45 pour dénoncer les faux-semblants d’Emmanuel Macron : il n’y aura pas d’augmentation des salaires, pas d’augmentation du SMIC (au-delà de la revalorisation légale du 1er janvier à hauteur de l’inflation) mais de la prime d’activité financée par les contributions des Français et dont le versement aux salariés est soumis à une logique bureaucratique qui en rend l’effet particulièrement incertain. Les Français demandent que l’on rémunère dignement leur travail ; il est urgent d’apporter de vraies réponses aux attentes légitimes de nos concitoyens.


La sénatrice Marie-Noëlle Lienemann quitta le Parti socialiste, devenu selon elle «un canard sans tête», pour un nouveau parti qui sera lancé en 2019 , a-t-elle confirmé dans un entretien avec le JDD samedi.

L’ancienne députée européenne dit ne pas envisager que l’élection européenne de mai puisse faire rebondir le PS. «Olivier Faure n’en prend pas le chemin. Le PS est devenu un canard sans tête», estime-t-elle !

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de