La rémunération des députés à l’Assemblée nationale !

La rémunération des députés à l’Assemblée nationale, ce qu’il en est dit :

” Facteur essentiel de la démocratisation des régimes politiques, l’indemnité parlementaire est destinée à compenser les frais inhérents à l’exercice du mandat. … Elle permet à tout citoyen de pouvoir prétendre entrer au Parlement …. et garantit aux élus les moyens de se consacrer, en toute indépendance, aux fonctions dont ils sont investis. “

En résumé :

Les rémunérations

1 – Indemnités mensuelles brutes :

  • indemnité de base : 5 599,80 €
  • indemnité de résidence : 167,99 €
  • indemnité de fonction : 1 441,95 €

Soit un montant brut mensuel de : 7 209,74 €

2 – Indemnités spéciales … ” sujétions attachées à l’exercice “ :

  • Président : 7 267,43 €
  • Questeurs : 5 003,57 €
  • Vice-présidents : 1 038,20 €
  • Présidents de commission et rapporteurs généraux : 879,59 €
  • Président de la commission spéciale chargée d’apurer les comptes : 879,59 €
  • Président de l’Office d’évaluation des choix scientifiques et technologiques : 879,59 €
  • Secrétaires du Bureau : 692,14 €

Soit , pour un ” député questeur ” , un montant brut mensuel de : 12 213.31 €

3 – Indemnités liées à l’exercice d’un mandat local :

  • Cumul d’un mandat local, plafonné à : 2 799,90 €

Les moyens matériels

1 – Frais de secrétariat :

  • Rémunération des collaborateurs : 9 618 €
  • Les charges patronales, sociales et fiscales : Prises en charge

2 – Facilités de circulation :

  • Taxis, VTC … etc … : Prises en charge
  • Train : Voyage en 1ère classe – Gratuit
  • Avion : 80 vols an Paris/circonscription, 12 vols hors circonscription.

3 – Moyens bureautique et communication :

  • Informatique : 15 500 € / an
  • Téléphonie mobile : 5 lignes , prises en charge 
  • Téléphonie et internet fixe : Prises en charge
  • Courrier : Prise en charge

4 – Restauration et hébergement :

  • Restauration et hébergement sur place : Gratuit
  • Nuitée d’hôtel : 200 €
  • Petit déjeuner , parking : Prise en charge

Autre prestations

  • Allocation de garde d’enfant : 308,19 € / mois
  • Allocation retour à l’emploi : 3191 € / mois
  • Pensions de retraite montant brut : 7209,74 € / mois

Source : http://www.assemblee-nationale.fr

Que doit t’on penser d’un tel confort de vie ?

Il est dit que “ De tels salaires permettent d’offrir aux hommes politiques les moyens d’une certaine indépendance ” . Mais n’est ce point justement le contraire ?

Il va de soi que de telles rémunérations et avantages permettent aussi d’acheter une certaine complaisance … ou connivence … à partager des intérêts communs … et à faire carrière en politique en attendant une retraite qui sait se montrer à la hauteur des bons et loyaux services rendus ! …

Où est l’indépendance de la personne , dans un milieu où l’argent est roi ? Quant l’ouvrier gagne à peine , vraiment à peine, juste de quoi pouvoir se rendre à l’usine !

Comparons cela à la souffrance quotidienne du peuple français que ses hommes et ses femmes politiques sont censés représenter

Indemnité net du smicard : 1 188 €/mois

Frais de déplacement, hébergement, restauration : Non pris en charge !

  • Coût de l’essence : 200 €/mois (2000 kms/mois – 100 kms x 20 jours ouvrés, le pauvre habitant souvent très loin de son travail, en zone défavorisée, ou en campagne)
  • Coût du véhicule, crédit, entretien, assurance  : 150 €/mois
  • Coût des péages, amandes, radar : 150 €/mois
  • Coût des transports en commun : 65 €/mois
  • Coût hébergement : Loyer studio , charges, énergie, impôts : 600 €/mois
  • Coût des repas à mi-journée en semaine : 240 €/mois (12€ x 20 jours ouvrés)
  • Coût téléphonie mobile : 30 €/mois
  • Coût des vêtements, chaussures, coiffeur, etc … non compté

Le coût minimum pour qu’un être humain soit physiquement apte à se présenter à un travail est donc de 1435 €/mois.

Sa rémunération nette étant de 1 188 €/mois , on peut considéré que le salarié de base travaille non seulement à titre gratuit , mais qu’en plus , il s’endette à hauteur de 200 €/mois … pour simplement être en mesure de conserver son emploi !

Il faudrait ensuite consommer, financer quelques instants de vie privée, fonder une famille, faire des enfants …

Le système social français est juste là pour affiner les réglages de la soumission au cas par cas, maintenant la population tout juste apte à être productive , rien de plus , sans jamais s’enrichir … car un esclave qui s’enrichi , n’est plus un esclave !

Prestations sociales

  • Allocation de retour à l’emploi : 800 € / mois
  • Pensions de retraite montant brut : 800 € / mois